WWW

Quelques exemples de créations sur internet 
Some examples of web artworks


-
poèmes iconiques   Tweetpoems

Mon travail consiste tout d'abord à stopper le flux d'informations fournies par les twittos au sein du réseau social Twitter. Ces arrêts sur flux (ou freeze flows) me procurent une matière textuelle et un corpus d’images que je détourne et associe pour créer de nouveaux textes/images que je relance in fine dans le flux d’informations à la manière de virus poétiques. Je scanne puis archive ensuite mes poèmes iconiques (ou tweetpoems) sur mon site Twitteryc, miroir de mon travail sur Twitter.

 



-
GIF  Animation

Ces animations GIF sont créées à partir de mon protocole de création global ou par la capture d'images d'actualités modifiées et détournées. 
                Le Grand bal (SCAN 294en), YC 2016/07

…………Scraps, YC 2016/05



-
films  The Places To Be


REGARDER  Vagabondages virtuels et "Présences désirantes" autour des "Places To Be".
WATCH  Virtual wanderings and "Desiring Presences" around the "Places To Be".

Une partie du travail réalisé à partir de Twitter consiste à naviguer au gré de la toile, et à entreprendre des échappées virtuelles dans les villes via les outils courants que sont le moteur de recherche Google et ses services Maps et Street View.
Ces errances sont provoquées par les stimuli provoqués par les tweets des lieux consacrés à l’art contemporain dans le monde. A partir de leurs comptes Twitter, j’accède à leurs sites principaux pour y trouver leurs localisations physiques et y opérer une visite virtuelle des abords. Cette visite a priori urbanistique me permet de sonder les environs de ces territoires de l’art et in fine d’y prélever des personnes photographiées et floutées par Street View à proximité de ces lieux spécifiques. Par la médiation de ces personnages, je me déporte ainsi virtuellement et fantasmatiquement aux abords de ces lieux dédiés à l’art contemporain.

A l’instar des scans (ou arrêts sur flux) que je réalise de mes interventions dans le réseau, je conserve donc ces vagabondages virtuels à l’aide d’un progiciel de screen recording. Je réalise ensuite un travail de montage avec les rushes obtenus, transfère la création vidéo sur le site de partage Vimeo et l'adresse au lieu concerné via un tweet qui s’insère ainsi également dans le flux du réseau social. 
En regardant ces films, le spectateur assiste à des actions de navigation sur internet sans pouvoir interagir, un peu comme s’il perdait la main sur son ordinateur, comme si un étranger manipulait son outil à son insu, rappelant ainsi que Google photographie les gens et leurs lieux de vie sans leur consentement.
Chaque film se termine sur une « Présence désirante » située aux abords du lieu d’art contemporain concerné. Sa datation provoque un conflit temporel entre les images d’origine Street View et le montage se terminant et se focalisant sur une personne au visage floutée antérieurement photographiée à son insu par Google. Cette « Présence désirante », extraite de son contexte premier qu’est internet, puis réintroduite dans sa sphère originelle, me semble relever d’une apparition, d’une image subliminale, mémorielle.


-
Autoportraits désirants / Desiring Self-portraits

Ces vidéos réalisées sans caméra reprennent les détourages des visages floutés qui apparaissent peu à peu à l’écran, donnant à croire qu’un visage reconnaissable apparaîtra à la fin de la séquence. 
Pour chaque film, une bande son est créée à partir du texte/poème correspondant qui est lu grâce à un logiciel de synthèse vocale qui permet de convertir un texte en son.


Screen recording 004 : Guggenheim Museum, Bilbao, March 26th 2014
SCAN 33 140326 18:02
Any unemployed person who follows the @MuseoGuggenheim in jogging is responsible for the debate on the rights of diffusion between the hours in concert. In February, a component of the Republic repurchased whole fragments of these incredible videos on the majority without activity. By April, my job will be to say each Thursday to an applicant under-understood, to cross alone and live the next threshold.
FRENCH TRANSLATION : Tout chômeur qui suit le @MuseoGuggenheim en jogging est garant de l’équilibre du débat sur les droits de diffusion entre les heures de concert. En février, une composante de la République a racheté des fragments entiers de ces incroyables vidéos sur la majorité sans activité. Dès avril, mon emploi sera de dire chaque jeudi à un demandeur sous-compris, de franchir seul et en direct le prochain seuil.



SCAN 82.en 140711 15:54
Au-delà d’un état
Mon double mannequin
Fantôme virtuel chroniqueur

SCAN 84.en 140715 01:24 
Don’t cry tonight. World needs more than you, I guess.




-
New Faith vitraux laïques numériques / digital stained glass windows  

Dès le XIIe s., à l’âge féodal du Moyen-Âge, les représentations figurées des vitraux des églises romanes permettaient de diffuser la propagande des pouvoirs religieux et politiques à des populations le plus souvent analphabètes.
Je vois une analogie entre la fascination que pouvaient exercer les motifs et récits d’alors, et celle des technophiles hyperconnectés que nous sommes devant nos écrans diffusant le flux continu d’informations : la lumière naturelle d’hier, ou artificielle de nos jours, traverse le verre et met à jour une iconographie destinée à instruire, mais aussi à formater, voire à contrôler.
Ces vitraux numériques que je crée à partir d’images choisies dans mon corpus d’arrêts sur flux, sont à envisager en tant qu'acte et processus, et non seulement comme objet (Georges Didi-Huberman). Ils donnent à lire les actualités par une approche plastique qui fige et plie le temps et l’espace en une tension historique avec les vitraux des maîtres verriers. 


Naufrage  / SCAN 52en - 140420
Victime assise proche du naufragé / Devant la mer et sur le port.
Sitted victim close to the shipwrecked person / In front of the sea and on the port.





















A suivre… (tribute to Charlie)  / SCAN 159en - 150107
Deuil / Mourning
World ? / Monde ?





















Star War 2015  / SCAN 38fr - 140401
Voler demain ces deux phrases codes : toile pénale pour colloque électoral / processus info selon délit ministère.
To steal these two sentences codes tomorrow : penal web for electoral conference / information process according to offence ministry.